#Lire Book á La Nuit des longs couteaux × eBook or E-pub free

#Read Book ð La Nuit des longs couteaux ¿ Extrait du prologue Dans la prison de Stadelheim, Munich, un peloton de SS a pris position dans la cour C est la fin de l aprs midi du samedijuinRapidement le Gruppenfhrer Sepp Dietrich parcourt les couloirs de la prison Derrire les portes des cellules les hommes qui jusqu hier soir taient ses camarades ou ses chefs attendent depuis plusieurs heures qu on dcide de leur sort Sepp Dietrich sait qu ils vont mourir chacun d eux, dtournant son regard il va lancer Vous avez t condamn mort par le Fhrer pour haute trahison Heil Hitler Et il se fait ouvrir une autre porte ignorant les cris et les jurons Dj on entrane dans la cour le premier prisonnier et l officier SS qui commande le peloton de l Ordre Noir crie dans la lumire rousse de juin Le Fhrer l exige En joue Feu Wilhelm Schmid, Gruppenfhrer de la Sturmabteilung l arme des Sections d assaut , celluleFusill Hans Joachim von Spreti Weilbach, Standartenfhrer SA, celluleFusill Hans Peter von Heydebreck, Gruppenfhrer SA, celluleFusill Hans Hayn, Gruppenfhrer SA, celluleFusill August Schneidhuber, Obergruppenfhrer SA, prfet de police de Munich, celluleFusill Quelques heures plus tard, un homme au visage balafr sera abattu dans une cellule voisine portant le n , par deux SS C est Ernst Rhm, ministre du Reich, l un des fondateurs du parti nazi, chef d tat major de la SA Berlin, des tueurs assassinent le gnral von Schleicher, ancien chancelier du Reich et sa femme Ils abattent son adjoint au ministre de la Guerre, le gnral von Bredow, ancien chef du Ministeramt, et un tueur solitaire liquide d une balle dans le dos, dans son bureau du ministre des Transports, le Ministerialdirektor Klausener LA FIN D UNE SEMAINE D T D autres, beaucoup d autres tombent Jung, secrtaire particulier de Franz von Papen, vice chancelier du Reich Gregor Strasser, compagnon de Hitler depuis les premiers jours Tous, illustres ou modestes, fusills ou abattus entre le samedijuinet le lundijuillet durant cette longue nuit de l histoire allemande, la Nuit des longs couteaux o tombent des hommes qui paraissaient les plus nazis parmi les nazis, les plus proches allis de Hitler, ses camarades Strasser, Rhm ou ceux qui semblaient les mieux protgs, les gnraux von Schleicher et von Bredow Et le IIIe Reich, le monde entier, surpris, ignorant les dtails et le nombre des victimes s interrogent, manquant d informations prcises, formulant les hypothses les plus contradictoires C est que la mort nazie a frapp comme tant de fois elle le fera encore, la fin d une semaine, quand dans les capitales les responsables sont loin des ministres vides o ne demeurent que quelques fonctionnaires subalternes chargs d expdier les affaires courantes, qu il faut des heures pour trouver telle ou telle personnalit en promenade la mort nazie frappe en ces fins de semaine du printemps et de l t quand les rdacteurs en chef dorment tranquillement sur leurs ditions dominicales dj boucles puisqu il ne peut rien se passer d important quand les villes sont dsertes, que la vie publique est suspendue, la garde relche Alors frappe la mort nazie comme un clair inattendu Il fait si beau, si chaud sur toute l Europe en ce samedijuinet ce dimanche er juillet Nogent, c est dans le miroitement du fleuve, les canoteurs et les grappes de danseurs, la foule de la grande foire joyeuse de l t Autour de Londres et dans ses parcs l herbe est drue et elle n est pas humide on y court pieds nus, on s y allongeVers six heures du matin, le samedijuin , Hitler, revolver au poing, cerne avec un groupe de SS une pension tranquille o dorment encore ses camarades des premiers jours du nazisme les chefs des Sections d Assaut Quelques minutes plus tard les SA ne seront plus que des tratres, pousss au milieu des cris et des insultes vers les pelotons d excution Roehm, leur chef, l un des plus anciens compagnons de Hitler, sera abattu dans sa cellule par deux SS Dans toute l Allemagne, les assassinats et les excutions se multiplient dans une atmosphre d angoisse et de terreur C est la Nuit des longs couteaux, que Bertold Brecht dans Arturo Ui et Luchino Visconti dans son film Les Damns ont traite parce qu elle voque les grandes tragdies de Shakespeare Mais les faits vrais sont encore plus tonnants que les recrations artistiques Et plus dramatiques Max Gallo a consult les archives, interrog les tmoins, parcouru les lieux de l action Il reconstitue heure par heure la Nuit des longs couteaux dans son droulement authentique l atmosphre du rgime nazi et de l Allemagne deest restitue Hitler, Himmler, Goebbels, Goering, Papen, Roehm, la Reichswehr, les SS, les SA sont mis en scne et les intentions des hommes et des groupes rivaux sont dmontes Peu peu le puzzle complexe qu est une journe historique s assemble, et c est enfin tout le mcanisme du IIIe Reich qui s claire On comprend pourquoi Hitler, chancelier du Reich depuis janvier , est contraint de liquider lui mme, l arme la main, comme un chef de bande et non comme un chef d tat, ses plus proches compagnons C est bien, comme le dit Brecht, une histoire de flammes et de mort , l origine des autres tragdies Car la Nuit des longs couteaux est le triomphe des SS et de Hitler Une nuit de meurtres, une nuit mdivale s tend sur l Allemagne